Conseils

Comment déménager si l’on est sans emploi ?

Même si vous êtes au chômage avec un budget est très restreint, vous pouvez déménager. Mais comment faire ? Où aller ? À qui s’adresser pour obtenir des l’aides ?

A lire en complément : Tirer bénéfice de la location de box de stockage

1. Demander des aides auprès de Pôle emploi

Pôle emploi peut aider les personnes sans travail qui souhaitent déménager. Le montant de cette aide est plafonné à 5 000 euros. Notez que ce n’est pas une aide spécifique pour le déménagement, mais plutôt une prise partielle des frais de mobilité du chômeur. Celui-ci perçoit donc 0,20 euro pour chaque kilomètre parcouru lors de son déménagement. À cette valeur peuvent s’ajouter des frais de repas de 6 euros par jour.

Concernant les frais d’hébergement durant le déplacement, Pôle emploi peut vous accorder jusqu’à 30 euros par nuit. En plus de cela, le chômeur peut obtenir d’autres aides complémentaires telles que la délivrance gratuite de cartons et l’assurance pour le déménagement. Mais pour bénéficier de ces aides, votre montant d’allocations de chômage doit être inférieur à celui des allocations minimales.

A lire en complément : Où est-il conseillé de stocker mes affaires durant un déménagement sur Toulouse ?

2. Prétendre à l’aide de la caisse d’allocations familiales

La caisse d’allocations familiales peut vous accorder une aide si vous êtes au chômage et que vous attendez l’arrivée de votre troisième ou quatrième enfant. Pour pouvoir bénéficier de cette prime de déménagement, il faut faire la demande entre le troisième mois de la gestation de la future mère et avant le second anniversaire de votre dernier enfant. Le montant de l’aide est d’environ 979 euros avec une majoration de 81,6 euros pour chaque enfant supplémentaire.

Comme démarches, vous aurez à remplir un formulaire disponible en ligne et joindre la facture du déménageur. Si la CAF refuse de vous accorder cette prime, vous pouvez faire un recours auprès de la commission de recours amiable de cette institution. À compter de ce refus, vous avez un délai de deux mois pour engager la procédure.

3. Frapper à la porte des associations qui aident les personnes sans travail

Les associations d’aide aux personnes démunies peuvent financer votre déménagement si vous bénéficiez du RSA ou si vous êtes obligé de déménager pour une réinsertion professionnelle. On peut aujourd’hui retrouver un bon nombre d’associations de déménagement social pour ne citer que Trans’Faire, Mosaik, Partage 44 ou encore l’atelier Remuménage.

Certaines associations peuvent aussi mettre à votre disposition un utilitaire et une équipe pour vous aider à vous installer dans votre nouveau logement. Si certaines facturent leurs prestations à un coût très faible, d’autres apportent leur contribution de manière gratuite et peuvent en plus vous verser une aide financière pour vous inst.